AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Secret Island
En 1951, un projet secret, portant le nom de "AMBRE" fut lancé par le gouvernement américain. Se servant d'ADN de dinosaure, récupéré dans des moustiques piégés dans l'ambre et de leurs connaissances de l'époque, des scientifique s'installèrent sur une île au large du Pacifique et tentèrent de combiner cet ADN à celui d'animaux actuels, dans l'espoir de voir renaître cette race disparue et pourquoi pas de s'en servir comme arme durant les guerres. Malheureusement à l'époque, rien de concret ne ressort, mis à par des monstres incontrôlables, des abominations et des dépenses faramineuses, si bien, qu'en 1965, après 14 ans de manipulations génétiques en tout genre, le projet est abandonné, l'île interdite au public et totalement effacée des cartes. Les scientifiques du projet retournèrent à d'autres expériences, laissant le fruit de leur travail à l'abandon et la nature reprit ses droits. Les animaux mutés se mirent contre toute attente à se reproduire, encore et encore, les rendant tous plus dangereux les uns que les autres. Les mutations produites par les scientifiques, visant à l'époque à produire des animaux sanguinaires, brutaux et dont la cible préférée serait les hommes. Voilà maintenant cinquante ans que cet écosystème évolue seul et que personne n'y a remis les pieds. Il s'agit surement de l'un des endroits le plus dangereux sur terre, ou les animaux présents, sont un mélange entre animaux existants, connus et dinosaures. Le 30 mars 2015, en fin d'après midi, les passagers se pressent à l'aéroport de Sydney afin d'attraper le vol de nuit en direction de Los Angeles. Ils se rendent là-bas pour diverses raisons, mais en tout cas, rien ne les avait préparé à ce qui allait suivre. Ils ne le savaient pas, mais une avarie et une panne radio, les avaient forcés à dévier en urgences de leur itinéraire, ils faisaient route vers les îles proches pour atterrir rapidement afin de pouvoir faire les réparations et pouvoir repartir au plus vite. Au petit matin, la plupart des passagers dorment encore quand soudain tout s'accélère, l'avion perd soudain de l'altitude, de violentes et nombreuses secousses se font sentir et l'avion percute violemment la terre ferme. Certains passagers sont expulsés alors que d'autres se retrouvent bloqués à l'intérieur. Sur les 479 passagers, plus de la moitié périrent à cet instant et de nombreux autres ne survécurent pas à leurs blessures. Pour les rescapés qui se remettent doucement de leurs émotions, les premiers grognements s'échappent par ci, par là dans les fourrées. Ils viennent d'échapper à la mort, pourtant les voilà en enfer...
Save your ass
Fin Juin 2015. Une fiole se brise quelque part aux USA. Le verre s'éparpille au sol. Le liquide qu'elle contenait, d'une couleur indéfinissable, s'écoule, s'étale. Une légère vapeur s'en échappe et la pauvre femme panique. Vulgaire incident...elle risque pourtant sa place, sa paye si dérisoire et pourtant nécessaire à ses quatre enfants. Elle ne donne pas l'alerte. Elle se contente de faire son travail, petite ignorante. Jamais elle n'aurait du se trouver là, dans ce laboratoire. Alors elle nettoie, ramasse le verre et essuie le carrelage blanc avant de quitter l'endroit...discrètement. ▬ « Une toux persistante. Une fatigue intense. Des douleurs, des courbatures impressionnantes et une fièvre puissante. Une bonne grippe qui te laisse presque à l'agonie, au fond de ton lit. Tu ne pas bouger, encore moins travailler, tu ne supportes pas les enfants et leurs cris, leurs jeux, même pas leurs rires. Tu ne supportes pas ton lit, ta couette, la chaleur, le froid, la lumière. Ton traitement ? Il ne fonctionne pas. Ça dure. Ça s'aggrave. Ça dure des jours et finalement, ne supportant plus ton corps, tu te réveilles dans un lit d'hôpital. Une chambre blanche. Stérile. Des médecins masqués. Ta vie s'échappe, tu le sais. » Chaînes de plastiques qui barrent l'accès à l'hôpital. Les accès sont bloqués, les malades testés, examinés puis transférés. Une quarantaine ? Pourquoi ... ? Une simple forme de grippe, plutôt virulente, annonce les informations. Pas de panique, soutiennent les organismes de santé publique. Fièvre et saignements de nez sont bénins. Les symptômes passeront...c'est ce qu'on vous dit. Mais bien vite l'évidence s'affirme. Les morts se multiplient. Les vies s'éteignent. L'horreur s'étend. Les cadavres, ne restent pas cadavres. Ils se relèvent, se déplacent, attaquent les vivants. Ceux qui parviennent à guérir, à résister au virus (2% des malades uniquement) ... ne guérissent finalement pas totalement. Leur comportement change, leur conscience s'efface, leur violence se manifeste et tout comme les morts, ils en viennent à se jeter sur leurs proches ou sur n'importe quel être humain croisera leur route pour se nourrir de leur chair, de leur sang. Le mensonge continue. Se propage autant que la maladie elle-même. Il fera autant de victime qu'elle, et près de deux semaines après le début de cet enfer, un groupe de scientifiques et de soldats, conscients de la situation se décide finalement à prendre les choses en main. Un attentat, un assaut sur une station de radio nationale. L'information est enfin diffusée : ne croyez plus votre Gouvernement. Votre Gouvernement vous ment. Le risque est réel. Le virus qui s'abat est mortel. Prudence survivants ... la mort vous guette désormais.
Voir les messages sans réponses

Partie I



0 sujets
0 messages
Sujets actifs du jour
Top 20 des posteurs du jour
Top 20 des posteurs du forum
Supprimer les cookies du forum
Bienvenue à L'utilisateur enregistré le plus récent est Ghost
Nos membres ont posté un total de 115 messages
messages
Nous avons 3 membres enregistrés
membres
Membres connectés
Utilisateurs enregistrés : Aucun
Anniversaires
24H